Voyage à Ndouloumadji Dembe décembre 2017 – janvier 2018

Pourquoi Ndouloumadji Dembe ?

20171225_144807Ce que nous nommerons dans ce compte rendu de voyage  un « village », toutefois peuplé de 5 à 6000 habitant-es, Ndouloumadji Dembe, se trouve aux confins du Nord-Est du Sénégal, proche des frontières avec la Mauritanie et le Mali. A Ndouloumadji, on n’y arrive pas par hasard. Suite à une Rencontre au milieu des années 1990 avec des ressortissant-es en France de ce village, Keur Mama propose à des voyageuses et voyageurs Solidaires de s’y rendre, depuis presque 10 ans. Dans le cadre d’une migration organisée, au profit du développement de leur communauté d’origine, et en quête d’une vie « meilleure », de nombreux Ndouloumadjiens sont arrivés chez nous. Ce qui allait devenir chez eux.

A l’époque déjà, la reconnaissance du droit de vivre ici, la sortie de la clandestinité par l’obtention de papiers et de droits, était un dur combat. Les membres fondateurs de Keur Mama ont soutenu les mobilisations de l’époque. Ils et elles ont donné suite à ce soutien ici, par la création de Keur Mama, une association de Solidarité Internationale avec là-bas. 

Alors que chaque année des milliers de migrant-es continuent de mourir sur les routes de l’exil, nous restons fier-es de cette filiation.

En route !

IMG_0219Nous sommes finalement parti-es à 9. Finalement, car nous avons failli être le double. Après 10 ans d’existence, plusieurs copines et copains ont pensé nous rejoindre. Ce sera pour la prochaine fois. Huguette, bénévole aux réseaux d’échanges, Béatrice, professeuse des écoles (sa classe en France ICI) ayant développé des liens avec l’école maternelle de Ndouloumadji (ICI), Florence, adepte notamment des AMAP et de l’agriculture raisonnée et des soupes, Hervé, militant écologiste, Thomas, militant internationaliste, Michèle, Ibrahima et Stéphane de Keur Mama, et un ado, Pierre Samba.

Arrivé-es en ordre dispersé, nous nous sommes retrouvé-es le 23/12 à l’espace Thially. Cette « auberge » (ICI) que nous proposons sur notre site comme un lieu d’accueil à Dakar reçoit depuis 30 ans ONG, associations, et voyageurs-euses isolé-es. Elle développe des projets de développement dans le Sud Est. Au delà de la qualité humaine de l’accueil, c’est un très bel endroit.

Le 24 au matin, accompagné-es de 2 étudiants du village, nous avons pris la route dans notre beau minibus. Nous le savions, la journée serait longue. Elle se rallongea du temps nécessaire à la réparation de l’embrayage ayant rendu l’âme en pleine nuit. Il n’y a qu’au Sénégal, ou presque, que l’on trouve un mécano, à 22h, un soir de noël. Nous sommes donc arrivé-es à Ndouloumadji vers 2h du matin. Le temps de réveiller Farmata Sall et la famille d’Ibrahima, qui seront nos hôtes durant la semaine. Avant une bonne nuit de sommeil.

A Ndouloumadji Dembe

IMG_0318Le lundi 25, nous avons retrouvé les membres de l’association des élèves et étudiants de Ndouloumadji qui allait organiser notre semaine en nous accompagnant au quotidien. On les en remercie chaleureusement. En effet, les différents groupes sociaux du village sont organisés en associations, elles mêmes fédérées au sein de l’association villageoise Dental, véritable acteur du développement local.  La journée fut dédiée à la visite du village. L’école 3 où Keur Mama avait déjà eu l’occasion d’intervenir lors de 2 voyages (en 2014 ICI et en 2016 ICI), et où nous avons eu le plaisir de rencontrer une autre association de jeunes en train d’effectuer des plantations, l’école franco arabe où nous allions aider à la construction d’un préau lors de ce séjour, le chef du village… Première prise de contact avec la vie villageoise. Après un bon repas, nous avons eu un temps d’échanges durant lequel nous avons fait part de nos attentes (visites, rencontres, sorties..).

c14Dès le mardi 26 et tous les matins suivants, nous avons participé, avec nos hôtes, et sous la coupe de M. Kane, maçon et parent d’élève, à la construction d’un préau pour l’école franco arabe. Cette construction est financée par les voyageurs (10% du coût du voyage), par les dons de nos ami-es (que nous remercions une nouvelle fois) et par Keur Mama. Tous les matins, dans la bonne humeur, nous avons aidé à l’avancement du chantier. Il se terminera prochainement. Nous avons pu rencontrer un instituteur, M. Sow, et découvrir grâce à sa grande disponibilité (alors qu’il était en vacances) l’école et le projet expérimental d’apprentissage du français (langue d’enseignement) à partir de la langue de cette région du Sénégal, le Peul. Imaginez, les enfants arrivent pour beaucoup à l’école élémentaire sans pratiquer la langue vecteur des enseignements. Ce projet expérimental nous a beaucoup plu. Nous avons même imaginé, avec des jeunes du village, participer à la création d’un lieu ressource (sur internet) permettant aux enseignant-es de mobiliser des outils. A suivre…

Durant la semaine, nous avons rencontré Mme Sall, directrice de l’école maternelle avec qui nous entretenons des liens depuis plusieurs années. Elle a présenté son école, ses forces et ses difficultés.

Exif_JPEG_420Sur la demande d’élèves du lycée franco arabe, nous avions obtenu 10 ordinateurs auprès du Conseil départemental de l’Essonne. Qu’il en soit remercié. Partis avant nous, ils sont malheureusement arrivés très tardivement. Huguette, Michèle et Thomas avaient prévu des temps de formation aux logiciels libres équipant les ordinateurs. Toutefois, entre vendredi et dimanche, veille de notre départ, et grâce à la grande disponibilité de M. Ndiaye (normalement en vacances), principal du lycée, nos informaticiens accompagnés d’Hervé et de jeunes du village ont pu installer ces ordinateurs et dispenser les premiers rudiments. M. Ndiaye vient de nous confirmer par mail leur mise en service. Ils contribueront à l’amélioration des conditions d’étude des lycéen-nes.

Cette semaine fut aussi dédiée, notamment, à la rencontre avec ce village, les potagers familiaux, le centre de santé, le marché, les champs, une petite balade en pirogue et d’autres en charrettes, la visite de Oroussogui (grosse ville très proche), une soirée de projection d’un documentaire de Pierre Rabhi, une soirée débat sur les perspectives de développement du village vue par sa jeunesse, des visites chez le couturier, une rencontre avec un Groupement de femmes doté d’un projet économique et sollicitant un soutien…

Et bien évidemment, de nombreux moments de convivialité, autour d’un plat, d’un thé, d’une causerie…

En  vidéo :

Image de prévisualisation YouTube

Le parc ornithologique du Djoudj

20180102_111529Comme toujours, malgré l’heure matinale, de nombreux villageois sont venus nous saluer au moment du départ. Nous les remercions une nouvelle fois pour leur accueil avec une pensée particulière pour les familles Sall et Dia, nos hôtes, pour Pouney, Sock, Abdoulaye… nos accompagnants à chaque instant de cette semaine. Adiaram !

Nous partions pour le Djoudj, 3ième réserve mondiale d’oiseaux, dont de nombreux venant de chez nous… sans visa. Nous avons retrouvé avec plaisir le campement solidaire du Njagabaar, dont les bénéfices aident les communautés environnantes (écoles, centre de santé…). Accompagné d’un guide chaleureux, nous avons pu découvrir ce formidable espace. Juste superbe.

En vidéoImage de prévisualisation YouTube

 

Un rapide passage à Saint Louis

IMG_0775Dans le cadre de la préparation collective de notre séjour, nous avions décidé de ne passer qu’une demie journée à Saint Louis, superbe ville dont l’une des parties est dotée d’une belle architecture coloniale. La visite de l’impressionnant port nous a permis de prendre conscience de l’importance économique de la pêche.

Dakar

Exif_JPEG_420Notre séjour s’est terminé par l’étape dakaroise. Même si la vie villageoise est pleine de charme, l’ambiance de la capitale mérite d’être vécue. Marchés pour les cadeaux histoire de tester nos nouvelles capacités à négocier les prix, restaurant le Loutcha pour découvrir la cuisine capverdienne, et bien évidemment Gorée, cette île qui joua un rôle dans le commerce esclavagiste, permettant d’allier les plaisirs et la mémoire.

A bientôt.

Keur Mama

 

 

Laisser un commentaire




Les petites aventures de Lou |
Association Te Waï Pounamu,... |
UNE ECURIE DANS LE DESERT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A la découverte de Taïwan...
| L'Attitude 22° Sud
| Les Carpates, de Cracovie à...